EnglishFrançais

Objectif

Les idées et les inquiétudes qui marquent la création d'un pays inspirent et compliquent la vie politique pour les générations subséquentes. Aux États-Unis, les Américains peuvent apprendre au sujet de la création de leur pays en consultant l’une des éditions publiées des Essais fédéralistes, des Essais antifédéralistes ou des essais organisés de manière thématique et réunis sous forme de volumes, de débats ou de brochures. À l’occasion du centenaire de l'Australie, l'université de Sydney a numérisé l’ensemble des textes portant sur les principaux débats de leur pays, entre 1890 et 1950.

Les Canadiens n'ont toutefois pas accès à ce type de matériel. Avant que chaque province ou territoire n’adhère au Canada, les membres de leurs assemblées législatives respectives (et la Chambre des communes après 1867) ont débattu des objectifs et des principes de l'union politique, entre 1865 et 1949. La grande majorité de ces débats sont, par contre, inaccessibles. En effet, on peut lire plusieurs de ces textes, mais il faut aller aux archives provinciales. Quelques ouvrages contenant quelques-uns de ces débats ont été publiés, mais ils ne contiennent que des extraits de manière à réduire les coûts de publication. En plus de ces débats, la Couronne britannique a négocié une série de traités numérotés avec les Autochtones. Ces textes et ces négociations sont très importants pour comprendre la création du Canada. Par contre, comme l’a mentionné la Commission de vérité et réconciliation du Canada à la page 9 du sommaire de son rapport final, «un trop grand nombre de Canadiens ne connaissent toujours pas le contexte historique entourant les importantes contributions des Autochtones au Canada ou ne comprennent pas qu’en vertu des traités historiques et modernes négociés par notre gouvernement, nous sommes tous visés par les traités. »

En utilisant les nouvelles technologies de recherche et de dissémination, les débats de la Confédération peuvent finalement être accessibles aux Canadiens et Canadiennes et les préserver pour les nouvelles générations. En réunissant ces textes coloniaux, fédéraux et autochtones pour la première fois, ce projet va accroître la sensibilisation aux torts historiques et promouvoir la réconciliation. Dès que l’équipe de bénévoles terminera le travail de transcription, ce projet sera conservé dans une base de données TEI. Nous créerons un site Web qui se retrouvera sur le site de l'université de Victoria où les utilisateurs pourront rechercher des textes et télécharger les livres électroniques ainsi que l’ensemble de la base de données. Nous allons également publier une citation du jour, qui provient d’un individu important, dans les deux langues officielles du Canada. Aussi, nous créerons du matériel pédagogique pour les enseignants des écoles secondaires. Tout ce matériel sera disponible à compter de juillet 2017 à l’occasion du 150e anniversaire du Canada.

Contactez-nous